Politique de l’éducation

Rétablir l’ordre dans nos écoles, revaloriser la fonction de l’enseignant.

Redimensionner les effectifs en fonction des besoins de nos écoles.

Accompagner les enseignants durant leurs carrières (formation continue, outils pédagogiques, outils informatiques, renforcement des échanges avec les écoles étrangères).

Créer un stage en entreprise dans le cursus de tous les futurs enseignants.

Mettre en place l’enseignement bilingue (français/anglais) à partir du collège. Toutes les autres langues dites secondaires accompagneront nos élèves durant leur scolarité.

Encourager les partenariats avec les écoles étrangères.

Utiliser les outils informatiques dès l’école primaire.

Favoriser le partenariat public privé pour un enseignement en alternance.

Développer le mentorat socioculturel.

Ajouter au baccalauréat une épreuve sur la citoyenneté.

Apprentissage : revaloriser les filières métiers et tendre vers le bac professionnel comme diplôme minimum requis.

 

Politique de l’enseignement supérieur, recherche :

Harmoniser les diplômes français par rapport à l’Europe.

Créer un partenariat public /privé et des pôles d’excellences de recherches régionaux dotés de moyens humains et matériels (mutualisation et harmonisation des spécialités).

Développer une politique pour attirer les meilleurs étudiants étrangers.

Ouvrir d’avantage l’accès aux écoles de médecines ainsi qu’aux écoles des métiers médicaux et paramédicaux.

Augmenter les bourses des étudiants sous conditions de ressources.

Offrir la possibilité d’emprunt public aux étudiants sous conditions.